Le titulaire des droits autorise toute exploitation des œuvres, y compris à des fins commerciales, ainsi que la création d’œuvres dérivées, dont la distribution est également autorisé sans restriction, à condition de les attribuer à son l’auteur en citant le nom de IFJ ARCHITECTURE.

©

Les achats en ligne et le shopping physique sont deux comportements d’achat fortement plébiscités par les consommateurs, sans que l’un ne supplante réellement l’autre, difficile de dessiner avec précision les contours du comportement d’achat type de demain. Mais en réalité pourquoi chercher à les dissocier ? Et si la solution résidait dans la fusion entre le physique et le digital ? Le magasin du futur consiste en une expérience immersive, un lieu de vie combinant conventionnel et innovation.

La révolution du parcours d’achat s’articule autour de trois axes majeurs visant nouvel expérience globale.

L’axe spatial

éphémérisation

Cette boutique pionnière bouscule les règles traditionnelles du commerce en créant une expérience de vente inédite. Vous avez besoin d’un article de sport précis ? Vous souhaitez vous procurer un nouvel équipement pour vos loisirs sportifs ? Si vous aviez l’habitude d’arpenter les rayons du magasin à la recherche du produit tant convoité, il vous suffit désormais de trouver la borne la plus proche pour en faire l’acquisition. Ce nouveau mode de consommation permet ainsi une appropriation spontanée, plus rapide et donc plus efficace, grâce à des points de vente innovants parsemés à travers la ville…

Le sport et ses valeurs étant l’ADN même de Decathlon, l’entreprise pourrait tout naturellement évoluer vers la philosophie suivante : le sport se réapproprie la ville. Pour ce faire, et afin de favoriser l’accès au sport pour tous et de découvrir le sport urbain autrement, un parcours sportif numérique et à grande échelle où les structures seront disséminées à travers la ville serait aménagé (dans la continuité des parcours de santé en plein air et autres initiations actuellement proposés par l’entreprise).

L’axe physiologique

personnalisation

Peut-on réellement offrir à ses clients une expérience unique en continuant à déployer une offre de produits standardisés?
Dans le cadre de la présente démarche, un changement de paradigme semble incontournable. Ce dernier passe par la personnalisation du service, rendue possible grâce à l’intégration de nouvelles technologies comme l’impression 3D, le tissage et le fraisage à commande numérique. Qui n’a jamais expérimenté combien il est désagréable de conduire un vélo dont la taille du cadre ne correspond pas à sa morphologie ? Le consommateur n’aurait plus à s’adapter au vélo puisque le vélo s’adapterait spécifiquement à sa forme physiologique. Cette déclinaison permanente du produit présente deux avantages majeurs : d’une part, le client peut se procurer un article dernier cri (au choix, via un système de vente ou de location) et, d’autre part, il peut améliorer la qualité d’expérience grâce à l’ajustement optimal du produit en sa possession. Enfin, pour satisfaire les attentes croissantes des consommateurs, les équipements évoluent au gré des nouveaux besoins qui émergent.

À travers ce processus de design non linéaire, le créateur se rapproche davantage du consommateur. Pour avoir recours aux techniques de personnalisation tout en s’inscrivant dans un contexte écologique, les matériaux sont récupérés afin d’être réimprimés.
La démarche du distributeur se veut donc écologique puisqu’il n’a plus besoin de recourir à des matériaux bruts et il réalise de surcroît des économies non négligeables grâce à la disparition des frais de transport et de stockage.

L’axe psychosocial

gamification

Cette combinaison de la digitalisation avec l’innovation va même encore plus loin, la nouvelle fonction allant au-delà de l’utilitaire. L’espace commercial n’est plus uniquement fonctionnel, il devient plus dynamique, plus ludique, notamment au moyen de plusieurs modes de déplacement alternatifs.

Contrairement à l’achat en ligne où l’humain est matière première mais en même temps n’est plus au cœur du service, on assiste ici à la création d’un lieu d’échange et de socialisation. Le client n’est plus passif, au contraire, il devient acteur, en étant invité, de façon informelle, à enrichir son parcours d’achat de façon ludique. Le jeu en mouvement devient la clé, en famille ou entre amis, ou encore avec des inconnus, l’activité est collective et tout le monde peut participer, le dispositif étant conçu pour tous les niveaux de pratique et tous les publics.

Cette « gamification » revêt plusieurs aspects car elle ne révolutionne pas uniquement l’aspect logistique mais également la dimension sensorielle. L’univers des sens vient se greffer à l’univers du jeu. Les canaux sensoriels (visuel, auditif, olfactif et tactile) sont mis à contribution dans la lecture de l’environnement (par le biais de procédés interactifs, de caméras de détection de profondeur, de projecteurs, de diffuseurs d’odeurs et de sons, de dispositifs AR/VR, etc.). Le client ne se contente pas de jouer, l’immersion sensorielle, en mettant l’accent sur le registre émotionnel, lui permet de vivre pleinement une nouvelle expérience aussi épanouissante qu’inédite.

Les mécanismes issus du jeu sont sources de détente et favorisent l’adhésion. Ils permettent également de multiplier l’interaction avec le client qui se trouve ainsi fortement stimulé et impliqué. Ces éléments incitent le consommateur à nouer un véritable lien avec la marque, donnant ainsi lieu à une fidélisation pérenne. En véhiculant les valeurs de Decathlon, l’attrait et la motivation du client sont spontanément renforcés.

Plateforme: Vendre le contenant comme produit en axant sur les contenus.

Cette synergie entre différents canaux représente une solution attractive pour l’utilisateur et un lieu incontournable pour le consommateur contemporain, qu’il s’inscrive dans une démarche utilitariste, hédoniste ou encore éthique. La segmentation de Decathlon demeure inchangée puisque la solution proposée s’adresse à une cible large, aussi bien en termes de sexe, d’âge ou encore de centres d’intérêt. Idem pour son positionnement, la solution étant destinée aux passionnés, aussi bien amateurs que confirmés. Cette combinaison de stratégies marketing apporte également une réponse aux enjeux économiques de Decathlon. Ces trois pôles, en suscitant l’intérêt et l’engouement des consommateurs, présentent divers avantages : ils valorisent notamment l’image de la marque grâce au phénomènes sociaux numériques.

Enfin, ce système est à l’origine d’une optimisation réelle et continue des coûts, le tout en s’orientant vers une responsabilité environnementale. Avec ce projet, Decathlon brosse un tableau plus large : il apporte surtout un regard novateur sur la ville et la pratique du sport et va même jusqu’à transformer cette pratique en un véritable vecteur de lien social. En s’inspirant des nouvelles technologies de représentation, de fabrication et de socialisation, l’enseigne, en façonnant un environnement innovant et convivial, ouvre de nouvelles perspectives et signe l’émergence de nouveaux rapports.

 

Le titulaire des droits autorise toute exploitation des œuvres, y compris à des fins commerciales, ainsi que la création d’œuvres dérivées, dont la distribution est également autorisé sans restriction, à condition de les attribuer à son l’auteur en citant le nom de IFJ ARCHITECTURE.

©

LUMINAIRE SERIE I type 01

ROUEN 2048

Maison R

PARKING IA

DAKAR

Maison D

CASAANFA120

Tinyhouse OZ

Centre d’équithérapie

Hôtel de ville de Bihorel

GUYNCOGE

AUBER

Rénovation d’une maison de maître à Préaux en Normandie

TOKYAMPH

QUINSTEI

ANFA Eco Quartier

MSALEC

GAME’S ON!

BELBCECI

VANNGUIL

CDGE

MTSACROC

Station Balnéaire DB

Maddyness Beaubourg

NOLEROUS

CARTIER sky

Restaurant Ai